Skip to main content

Laurette Aubertein,
Collaboratrice, Sigma

Pouvez-vous nous présenter Sigma ?

Sigma est un cabinet d’une quarantaine de collaborateurs, sous format associatif (AGC – Association de Gestion de Comptabilité), créé en 1973. Nous accompagnons un peu plus de 1000 adhérents, de toutes tailles, et de tous secteurs. Nous avons trois implantations en Savoie et Haute-Savoie : Chambéry, Albertville et Annecy.

Je suis collaboratrice et également référente pour les deux logiciels que nous diffusons, et qui sont liés entre eux : MEG (Mon Expert en Gestion, de RCA) et ProGBat, le logiciel de devis et de facturation pour les entreprises du bâtiment.

Depuis combien de temps diffusez-vous MEG et ProGBat ?

Nous utilisons MEG depuis longtemps, et la solution convient parfaitement à nos adhérents. Mais nos adhérents du bâtiment avaient des besoins un peu plus spécifiques en matière de devis et de facturation.

Lorsque nous avons appris que RCA lançait un partenariat avec ProGBat, je n’ai pas hésité un seul instant.  Nous avions une grande confiance dans la capacité de RCA à choisir le meilleur partenaire. Nous avons donc adopté ProGBat très rapidement, en juillet 2020.

« Lorsque nous avons appris que RCA lançait un partenariat avec ProGBat, je n’ai pas hésité un seul instant. »

Pourquoi un outil de facturation à part pour les entreprises du bâtiment ?

La gestion des chantiers est très spécifique et nécessite des fonctionnalités propres à ce secteur d’activité : devis, factures, acomptes, situations de travaux, gestion des déboursés, …

Thierry Lecocq, le fondateur de ProGBat, a lui-même travaillé longtemps dans le bâtiment. Les logiciels classiques de facturation du bâtiment ne contentaient pas ses attentes.  Il a donc conçu avec son équipe un outil qui intègre parfaitement les subtilités de facturation propres aux métiers du bâtiment, l’expérience en plus.

« ProGBat intègre parfaitement les subtilités de facturation propres aux métiers du bâtiment »

ProGBat permet par exemple d’accéder à BatiChiffrage, une solution de bibliothèques de chiffrage des ouvrages pour faciliter la production des devis. Dans ProGBat, tout est pensé pour soulager la facturation des entreprises du bâtiment.

Comment s’articulent MEG et ProGBat dans votre stratégie de diffusion ?

Nous proposons l’outil de facturation ProGBat à nos adhérents du bâtiment. Ils disposent ainsi d’un outil spécifique de création de devis et de facturation qui communique plus largemement avec la plateforme de gestion centralisée MEG. 

Pour tous les autres adhérents (hors bâtiment) qui souhaitent être équipés d’un logiciel de devis et de facturation, nous leur proposons systématiquement MEG, qui répond à tous leurs besoins en termes de facturation et facilite la gestion de leur entreprise.

Nous essayons de faire en sorte que MEG devienne le portail unique d’entrée pour tous nos adhérents, même pour ceux qui souhaitent accéder à ProGBat. Cela homogénéise et simplifie nos processus.

Quel est l’impact de MEG et ProGbat sur les modes de travail ?

Ces deux outils nous font gagner en fiabilité et en simplicité. Par exemple, nous pouvons faire redescendre les journaux de vente de ProGBat directement dans MEG, pour avoir de façon standardisée l’ensemble des exports de MEG dans notre outil de production comptable (ACD en l’occurrence).

Pour les collaborateurs comptables, le travail est facilité : nous pouvons récupérer les écritures comptables plus facilement, elles sont directement liées aux pièces justificatives, …

Les retours des adhérents sont également enthousiastes. Nous avons directement accès à leurs informations et à leurs justificatifs, sans avoir à les leur demander. C’est un réel confort.

Même nos adhérents les moins aguerris aux outils digitaux se sont totalement appropriés ces nouveaux environnements de travail.

Quels sont les principaux défis auxquels ces solutions viennent répondre ?

Je pense que MEG et ProGBat sont des alliés clés dans le grand chantier de la facture électronique.

« MEG et ProGBat sont des alliés clés dans le grand chantier de la facture électronique »

Au sein de notre cabinet, nous avons mis en place une équipe projet, afin d’être prêts pour les échéances réglementaires à compter de 2024.

Nous recensons, parmi nos adhérents, ceux qui ont déjà un outil de facturation et ceux qui en auraient besoin. Certains sont parfois frileux : la facturation électronique leur paraît encore lointaine. Mais les échéances réglementaires vont arriver très rapidement ! Notre rôle est de les accompagner au mieux pour qu’ils soient prêts, le moment venu.

Avez-vous formalisé un processus de prise en main pour ProGBat ?

La société ProGBat fait un travail remarquable : elle accompagne de bout en bout les adhérents, en leur fournissant des formations et une hotline support. L’outil est extrêmement facile à utiliser.

Jusqu’ici nous étions « prescripteurs » de la solution, c’est-à-dire que nous recommandions la solution à nos adhérants qui y souscrivaient eux-mêmes auprès de proGBat. Désormais, nous opérerons comme « distributeur » de la solution auprès de nos adhérents. Nous pourrons, par exemple, leur ouvrir directement l’accès à la plateforme, et suivre leur utilisation. Nous gagnerons encore davantage en transparence et en simplicité.

Et pour MEG, avec-vous mis en place une procédure d’onboarding spécifique ?

Quand un adhérent exprime son accord pour passer sur MEG, je me charge de son onboarding. Je suis épaulée par une apprentie qui paramètre le dossier avec les informations de l’entreprise. Cela lui prend environ une heure. Je dispense ensuite une formation à l’adhérent  sur la solution, qui elle aussi n’excède pas une heure.

Deux heures : c’est donc le temps qu’il nous faut en tout pour permettre à l’adhérent de se lancer sur MEG. C’est peu, au regard des gains significatifs que nous en retirons tous !

Avez-vous noté des freins à l’adoption de ces outils ?

Du côté des adhérents, certains ont encore des réticences vis-à-vis de l’informatique, et pensent pouvoir continuer à travailler sur Excel ou Word. Charge à nous de leur montrer progressivement ce qu’ils peuvent gagner en optant pour des plateformes de facturation et de gestion bien plus puissantes et efficaces. 

Du côté du cabinet, nous avons la chance d’avoir des collaborateurs qui jouent parfaitement le jeu de la digitalisation et apprécient les évolutions de leur métier qu’elle permet. Contrairement aux idées reçues, nous comptons des collaborateurs qui sont dans le cabinet depuis trente ans, et qui sont moteurs dans ces évolutions. C’est remarquable !

Vous parlez des évolutions du métiers des collaborateurs comptables : qu’entendez-vous par-là ?

Avec la transformation numérique, la saisie comptable perd intrinsèquement de sa valeur. Grâce à MEG et ProGBat, nous gagnons du temps sur ces actions à plus faible valeur ajoutée, et nous réorientons nos missions vers plus de conseil.

« Nous réorientons nos missions vers plus de conseil »

Cela correspond aux nouvelles attentes de nos adhérents : ils veulent que nous réalisions pour eux des missions plus transversales : juridique, social, fiscalité personnelle …

Pourquoi avoir choisi ProGBat, et pas une autre solution du marché ?

Pour la recommandation de RCA, comme je l’ai expliqué. Mais aussi pour son rapport qualité prix exceptionnel. C’est un outil conçu par des gens qui connaissent le métier du bâtiment. Les utilisateurs le sentent immédiatement, dès qu’ils arrivent sur la plateforme. Et il ne coûte que 199 euros par an.

L’outil est également très bien interfacé avec ACD qui est notre outil de production comptable. ACD, RCA et ProGBat font tous partie de l’écosystème du Village Connecté, ce groupement d’acteurs numériques pour les experts-comptables qui ont créé des passerelles (API) entre leurs solutions. Quand on souscrit à plusieurs solutions proposées par des acteurs du Village Connecté, on sent réellement la puissance de l’interopérabilité qui est à l’œuvre.

« On sent la puissance de l’interopérabilité qui est à l’oeuvre  »

Cette bonne communication entre les outils véhicule une harmonie et une confiance qui rejaillissent sur nos équipes et nos adhérents.

Si vous deviez résumer ProGbat et sa la liaison avec MEG en trois mots, lesquels choisiriez-vous ? 

Simplicité.  Qualité.  Collaboration.

Interview réalisée par Marine LEVESQUE, journaliste

Rester informés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouveautés.

RGPD(Nécessaire)