Skip to main content

Eliane Levêque-Griffanti,
Expert-comptable, cabinet Elios Experts
Membre du Label BEHAPPY (David Ladame, fondateur de BEHAPPY est membre du CEG).

Pouvez-vous nous présenter le cabinet Elios Experts ?

Elios Experts est un cabinet d’expertise comptable d’une douzaine de personnes, situé à Wattwiller, en Alsace. Nous accompagnons 250 clients.  Après une association au sein d’un groupe, j’ai repris mon indépendance pour pouvoir déployer librement ma vision d’avenir du métier.

Justement, quelle est votre vision ?

J’ai toujours eu une forte appétence pour les nouvelles technologies. Je suis convaincue qu’elles sont indispensables pour faire évoluer, et donc pérenniser, notre profession.

Je pense que la crise du Covid-19 a agi comme un accélérateur de la digitalisation de notre métier, et qu’à travers elle nous avons « gagné » 4 ans. Des acteurs de la comptabilité en ligne sont sortis renforcés de la crise. Mais ces acteurs gardent une faiblesse majeure : l’absence de relationnel clients, alors que les experts-comptables y excellent.

Quoi qu’il en soit, cette concurrence nous oblige à nous remettre résolument en question sur nos processus digitaux.

Est-ce une vision partagée par l’ensemble de la profession comptable ?

Une partie de la profession partage cette conviction sur la digitalisation. Mais toute une autre est dans un déni dangereux de la nécessité de changer ses méthodes de travail. Ne pas évoluer, c’est comme foncer dans un mur à 200 km/heure. Pour ma part, je préfère bifurquer avant !

« Ne pas évoluer, c’est comme foncer dans un mur à 200 km/h »

Depuis combien de temps diffusez-vous la solution MEG (Mon Expert en Gestion) ?

Depuis un an maintenant. 10% de nos dossiers (42 sur 420) sont désormais sur MEG, et nous y passons un à deux clients par semaine. Je m’étais fixé l’objectif de 50 dossiers sur MEG en juin 2022 : à ce rythme, l’objectif sera atteint ! Ensuite, mon prochain objectif est d’atteindre 200 dossiers …

Existe-t-il un client MEG type ?

Pour le moment, nous priorisons les clients que nous sentons débordés, potentiellement réceptifs aux nouvelles technologies ou auprès desquels nous avons du mal à récupérer les pièces justificatives. Mais à moyen terme, nous proposerons MEG à tous.

Et pour vos nouveaux clients ?

Désormais, nous n’acceptons que ceux qui acceptent de déployer les deux outils qui sont au cœur de notre stratégie digitale :

  • MEG pour la gestion et le pilotage,
  • Dext pour l’indexation par reconnaissance optique OCR,

    Ce duo d’outils est celui choisi par la communauté Behappy, à laquelle nous appartenons. Ces solutions nous font gagner un temps et une qualité de suivi qui sont désormais trop précieux pour que nous puissions nous en passer !

Pouvez-vous nous en dire plus sur la communauté Behappy ? Quelle est son ambition ?

Il s’agit d’une communauté de cabinets indépendants qui partagent la même vision stratégique de la profession, la même envie de faire évoluer les méthodes de travail, de gagner en temps, en efficacité … et en qualité de vie également.

Behappy est né fin 2020, sous l’impulsion de David Ladame, fondateur du cabinet Experneo. La communauté rassemble aujourd’hui 9 cabinets, et est amenée à grandir.

Elle nous accompagne, nous embarque et nous forme, pour prendre parfaitement en main les outils. Nous avons grâce à elle un référent MEG qui connaît la solution sur le bout des doigts, peut nous aider à répondre aux questions et à lever les freins …

Quels sont les freins que vous avez notés à l’adoption de MEG ?

Il est important de bien accompagner les collaborateurs avant tout. Quand David Ladame m’a présenté MEG, j’ai tout de suite été conquise ! Mais je suis un bulldozer : quand j’ai la conviction qu’une solution est la bonne, je me lance sans sourciller. C’est une force mais aussi une faiblesse : j’en oublie parfois qu’il est nécessaire de faire preuve de pédagogie pour entraîner dans son sillage les collaborateurs.

Quels ont été les sujets d’appréhension des collaborateurs vis-à-vis de MEG ?

La saisie comptable représentait jusqu’à maintenant environ 70% du temps de travail des collaborateurs comptables. Avec MEG, il n’y a plus une seule saisie manuelle d’écriture à faire. Des collaborateurs peuvent donc s’inquiéter de voir leur métier évoluer, voire même appréhender qu’il disparaisse. Il est donc nécessaire de les rassurer sur le fait que cette stratégie vise à pérenniser leur emploi et non pas l’inverse. Nous avons plus que jamais besoin des experts-comptables et de leurs équipes.

« Nous avons plus que jamais besoin des experts-comptables et de leurs équipes »

Grâce à MEG, ils peuvent désormais dégager du temps (environ 50%), et donc accompagner en profondeur les clients, discuter de leurs dossiers, de leurs projets … Le travail en devient encore plus passionnant.

Charge à nous d’accompagner et de rassurer les collaborateurs dans cette transition.

Pouvez-vous nous illustrer comment MEG a changé votre métier au quotidien ?

C’est un vrai bonheur ! Par exemple, nous ne courrons plus après les clients pour récupérer les pièces et informations manquantes. Cela est désormais géré par le pôle data que nous avons créé dans notre cabinet.

MEG nous permet également de lisser la période des bilans sur une période plus longue, puisque les clients déposent les pièces de manière régulière, et que les collaborateurs peuvent ainsi les traiter au fil de l’eau.

Vous mentionnez l’existence d’un pôle data dans votre cabinet : quel est son rôle ?

L’arrivée d’outils digitaux puissants comme MEG est concomittante d’un accroissement des difficultés de recrutement dans notre profession. Dans cette pénurie de recrutement, MEG nous sauve !

« Dans  cette pénurie de recrutement, MEG nous sauve »

Nous avons pu repenser en fonction de l’outil le rôle des collaborateurs et l’organisation du cabinet. Nous avons ainsi créé un pôle datas qui opère comme un assistant de gestion, et qui est dédié au contrôle des données. Les collaborateurs comptables peuvent davantage se concentrer sur l’accompagnement des clients.

En ce moment, nous avons deux postes vacants dans le cabinet, et nous sommes à la peine pour recruter. Dans ce contexte, l’articulation entre MEG et le pôle data est réellement devenue la « planche de salut » du cabinet. Imaginez vous qu’en une après-midi cette semaine, j’ai pu traiter une vingtaine de dossiers : c’est devenu tellement facile !

Quel est l’avantage de MEG vis-à-vis d’autres solutions du marché ?

RCA a pris la décision ferme de « jouer la carte » des experts-comptables. MEG est donc un logiciel pensé pour les experts-comptables, avec les experts-comptables. RCA a une oreille particulièrement attentive à nos besoins, et cette posture est remarquable.

Quels sont les avantages de MEG perçus par vos clients ?

Ils me disent que cela change leur vie !

Facturez-vous MEG à vos clients, et si oui, quelle est votre politique tarifaire ?

Nous ne facturons pas MEG au client car c’est un rapport gagnant-gagnant. Et le coût pour notre cabinet est absorbé par la meilleure rentabilité de nos dossiers.

Qu’attendez-vous de MEG et de RCA dans les années à venir ?

La solution est déjà très aboutie, et correspond à 99% de mes besoins.

Pour pousser le perfectionnement un peu plus loin, j’aimerais qu’on puisse récupérer les lignes d’écritures bancaires en permettant un API avec Jedeclare.com. Je pense que MEG gagnerait également à intégrer un module « vente » pour permettre aux clients de nous partager leurs factures de vente de manière facilitée.

Je me réjouis car je crois que ces deux évolutions sont dans les tuyaux. 

Comment voyez-vous l’évolution de votre profession ?

L’enjeu majeur est désormais celui du recrutement. Grâce à des outils comme MEG, nous sommes désormais armés pour proposer des emplois plus attractifs et épanouissants aux collaborateurs comptables.

« Grâce à des outils outils comme MEG, nous pouvons proposer des emplois plus épanouissants aux collaborateurs comptables »

En atteignant une plus grande efficacité dans le travail quotidien des experts-comptables, et en apportant encore plus de satisfaction aux clients, c’est également cette ambition que nous servons.

Les trois mots qui évoquent le mieux MEG pour vous ?

  • Efficacité.
  • Intuitivité.
  • Pop.

(J’utilise très souvent le mot « pop » pour qualifier quelque chose qui est au-delà de top. Mes enfants se moquent de moi d’ailleurs …)

Interview réalisée par Marine LEVESQUE, journaliste

Rester informés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouveautés.

RGPD(Nécessaire)