Skip to main content

Cédric Caqueret,
Manager pôle flux, cabinet Stengelin

Pouvez-vous nous présenter le cabinet Stengelin, ainsi que votre rôle dans le cabinet ?

Le cabinet Stengelin est né en 2016, et est situé à Paris. Nous avons connu une forte croissance depuis notre constitution et nous comptons aujourd’hui 40 collaborateurs et 4 associés.

Je suis responsable de la diffusion des solutions logicielles, y compris MEG RH, pour les clients comme pour les collaborateurs du cabinet. 

Qui sont vos clients ?

Nous avons une appétence naturelle pour les PME, principalement dans le tertiaire et l’industrie.

Depuis combien de temps diffusez-vous MEG RH ?

Nous avons été parmi les tout premiers utilisateurs, lors du lancement de MEG RH en juin 2020. Nous l’avons diffusé auprès d’une trentaine de clients pour le moment.

Nos paies sont faites sur SILAE, le leader du marché qui réalise 20% des paies du secteur privé en France, mais avec une interface client assez peu moderne. Nous étions à la recherche d’un outil plus ergonomique à mettre à disposition de nos clients (les chefs d’entreprises) et de leurs salariés. C’est pour cela que nous avons opté pour MEG RH, qui fonctionne grâce à une API très performante avec SILAE. SILAE est donc toujours notre solution de production de paie et nous utilisons MEG RH pour toute la partie SIRH.  

Avez-vous relevé des freins ou des réticences face à la diffusion de MEG RH ?

Les personnes qui peuvent avoir le plus de réticences sont les salariés de l’entreprise cliente. Le chef d’entreprise est généralement très facile à convaincre : il sait que la solution lui facilitera la vie. Les salariés, eux, doivent accepter de rentrer dans un nouvel écosystème. Il faut se rappeler que la grande majorité des petites entreprises n’a pas de SIRH !

En ce qui concerne nos collaborateurs du cabinet, les seules appréhensions qu’ils avaient concernaient la compatibilité de MEG RH avec SILAE. Une fois qu’ils ont compris que cette compatibilité était totale, ils ont immédiatement adhéré. 

Vous dites que la grande majorité des petites entreprises n’a pas de SIRH. Comment expliquez-vous ce phénomène ?

Effectivement. La très grande majorité d’entre elles se contente de répondre au minimum légal : la production de fiches de paie et de contrats de travail. Elles n’ont pas de structure RH, et donc pas de formalisme RH pour les entretiens annuels, les demandes formation, … De ce point de vue, MEG RH est réellement un outil clé pour aider ces entreprises à structurer leur gestion RH.

Au regard de cela, avez-vous une stratégie particulière de diffusion de MEG RH ?

Nous fonctionnons à la carte, en fonction des besoins de nos clients. Au début, nous nous concentrons sur la présentation des EVP (Eléments Variables de Paie) qui sont la priorité : absences, primes, heures supplémentaires … J’en profite pour brièvement présenter les autres cas d’utilisation plus poussés de MEG RH sur la gestion RH : entretiens annuels, affichage légal, diplômes et compétences, règlement interne, catalogue de formation…

Les premiers clients utilisateurs de MEG RH sur la partie des EVP se sont très vite appropriés leurs fonctionnalités. Ils nous ont rapidement demandé une démonstration plus approfondie des fonctionnalités de gestion RH. Cette proactivité de leur part est très positive : au-delà de la satisfaction, cela signifie que MEG RH stimule leur envie de stucturer leur gestion RH. 

Existe-t-il un profil type d’utilisateur de MEG RH ?

Le profil type selon moi est l’entreprise qui a entre 10 et 50 salariés, et qui a un besoin certain de se structurer. Notre équipe de gestion sociale identifie les entreprises qui seraient intéressées par la solution. Dans 100% des cas, lorsque nous avons présenté MEG RH à un client, s’en est suivie une installation.

Avez-vous formalisé un processus d’onboarding sur la solution ?

Nous faisons des présentations de la solution, physiquement ou en visio. Nous réalisons systématiquement une dernière présentation au client avec leur propre version paramétrée pour obtenir la validation de tous les éléments … et il y a toujours des changements  de dernière minute. Nous leurs fournissons également des guides utilisateurs.

Ensuite, vient le moment pour eux de se lancer : ils prennent la solution en main et trouvent leurs marques très vite. Nous sommes toujours là en appui, en cas de besoin.

Quel est l’impact de MEG RH sur vos processus de travail ?

MEG RH a optimisé notre travail quotidien et nous a permis de gommer des mauvaises habitudes.

Par exemple, auparavant les EVP nous étaient transmis par les clients au compte-goutte, par mail, au téléphone… Cela rendait leur collecte très fastidieuse et entraînait des erreurs. Nous refaisions sans cesse les bulletins : 100 à 200 par mois, pour des petits détails ! Or, quand on retouche un bulletin, on ne le revend pas à nouveau au client…

MEG RH a permis de changer d’état d’esprit : les clients rentrent eux-même les EVP dans l’outil, et doivent les valider avant qu’ils ne nous parviennent. Cela les responsabilise dans les éléments qu’ils nous fournissent.

Cela ne veut pas dire que nous sommes moins flexibles : au contraire ! Car les éléments qu’ils nous donnent éventuellement trop tard peuvent être corrigés sur la fiche de paie suivante. Ils ont désormais l’assurance que rien n’est oublié les concernant.

Avec MEG RH, nous approchons le 0% de retouches de bulletins de paie. Et tous les EVP sont bien pris en compte d’un mois sur l’autre.  Les salariés de l’entreprise cliente sont donc rassurés, ils vont moins se plaindre à leur direction, et la rentabilité s’améliore pour le cabinet.

« Avec MEG RH, nous approchons les 0% de retouche de bulletin de paie »

Un autre avantage de MEG RH est sa fiabilité. Nous n’oublions aucun salarié au moment de la paie. Avant cela pouvait arriver.

La paie étant un sujet sensible, les erreurs devaient être problématiques sans doute ? 

C’est exact : les chefs d’entreprises subissent une vraie pression (justifiée !) de la part de leurs salariés sur la bonne prise en compte de leurs informations. Avec MEG RH, nous venons réellement soulager les chefs d’entreprise et apporter une réponse concrète et rapide. En matière de paie, mettre du temps à répondre n’est pas une option envisageable.

Voyez-vous d’autres avantages à la solution ?

Oui : MEG RH permet de gagner du temps. Avec le coffre numérique, les salariés ont accès à leur bulletin de paie, ils peuvent eux-mêmes changer de RIB, d’adresse, … Cela évite les informations déformées, oubliées, prises en compte en retard … Et cela fait gagner un temps incroyable au chef d’entreprise.

« Avant, seules les entreprises du CAC 40 disposaient de ce type d’outils »

L’outil permet aussi de créer un sentiment d’appartenance plus fort des salariés à leur entreprise. La solution leur renvoie l’image d’une entreprise fiable, solide, dans laquelle ils sont considérés avec attention. Avant, seules les entreprises du CAC 40 disposaient de ce type d’outils !

Quelle politique tarifaire proposez-vous à vos clients concernant MEG RH  ?

Nous proposons la solution à 2 euros par mois par salarié, pour couvrir les éventuels besoins en assistance.

Qu’attendez-vous de la solution en terme d’évolution ?

Il y a encore une fonctionnalité qui doit être upgradée avant que nous puissions diffuser MEG RH à tous nos clients : les envois des EVP se font « en bloc » à la fin du mois. Si un salarié quitte son entreprise de manière anticipée par rapport à la période de paie (par exemple le 20 du mois), nous devons aller modifier les dates du contrat de travail manuellement pour pouvoir ensuite réaliser le solde de tout compte.

Cette demande d’évolution a été bien prise en compte par les équipes MEG RH, et est en cours. Dès qu’elle sera opérationnelle, nous diffuserons massivement MEG RH à nos tous clients !

Comment voyez-vous l’évolution de votre profession, et le rôle de MEG RH dans ce nouveau paysage ?

Je suis persuadé que l’activité autour de la gestion de la paie va de plus en plus s’automatiser et perdre de sa valeur. En revanche, la gestion RH va considérablement se développer au sein des cabinets. Et elle sera toujours faite par des humains : accompagner les clients dans la production des contrats de travail, aider au recrutement, aider à structurer un comité d’entreprise, mettre en place des délégues du personnel, organiser les formation… Les missions ne manquent pas !

« La gestion RH va considérablement se développer au sein des cabinets »

Les cabinets vont donc devoir faire évoluer les gestionnaires de paie en gestionnaires RH. Dans cette transformation, MEG RH est également une solution structurante pour les cabinets, puisque les gestionnaires de paie s’approprient concrètement et facilement ces nouvelles facettes de leur métier.

Si vous deviez résumer MEG RH en 3 mots, lesquels choisiriez-vous ?

  • Innovant.
  • Structurant.
  • Facile.

Interview réalisée par Marine LEVESQUE, journaliste

Rester informés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouveautés.

RGPD(Nécessaire)